Vote pour nous !

Partagez|
Feel just like a Rockstar { Haru Toki
Amai Gakuen  ::  :: RPs 2017
Invité
Invité
Jeu 5 Oct 2017 - 14:34

 

 
drug on the table
FT HARU TOKI

 
on va se mettre la tête à l'envers bro

 

La journée avait déjà mal débutée, je n'imaginais même pas ce soir. Les potes, c'est super sympas, sauf quand ils te forcent à sortir le soir en boite, t'es sûr que t'es dans la merde le lendemain pour les cours. Mais bon, quoi qu'il se passe, il faudra assumer après.

Il était déjà l'heure de se préparer. Alors, comme à mon habitude, j'enfile un boxer de mec (merci mon frère, je te les rendrais un jour), un bandeau assez serrer au niveau de la poitrine pour bien l'aplatir. Mon Dieu, déjà que je n'en avais pas beaucoup, je suis en train de la détruire.. Aller, assumons. Comment vais-je m'habiller? Une tenue de tous les jours conviendrait non? Un simple tee-shirt blanc assez large et long, un jean noir légèrement déchirer au niveau des genoux, une chemise à carreaux rouge et noir autour de la taille (juste pour le style), une veste en cuir par-dessus le tee-shirt, des timberlands aux pieds et une magnifique casquette sur la tronche (carrément comme ça -clique-). Le tour était joué. Je savais qu'avec cet accoutrement je pourrais rapidement me retrouver entourer de filles. Et c'est ce qu'il me fallait pour ne toujours pas éveiller les soupçons chez mes amis.

Je rejoins rapidement mes potes qui m'attendaient déjà devant la boite de nuit. Ils étaient tous assez classe dans leurs petites tenues. Trop chou. On discute un peu devant l'entrée, laissant passer les gens qui étaient derrière nous. D'après ce que j'avais compris, il manquait encore une personne, un gars. Bah ouais, ça n'allait pas être une meuf, quoi que. Sa aurait très bien pu, la meuf ou le plan d'un de mes potes. Naaan, ils me l'auraient dit quand même. On attend simplement ce jeune individu tout en fumant une petite clope. Ouais, je fumais, mais uniquement lorsque je sortais, buvais de l'alcool ou quand j'étais vraiment énervée. Je ne sais pas pourquoi, ça me détendait. En tout cas, je n'étais pas dépendante.

Les gars n'arrêtaient pas de regarder les minettes. Que ce soit pour critiquer ou pour balancer des fleurs. J'avais prit l'habitude de faire la même chose pour faire en sorte de créer un lien entre nous. Ce n'est pas très gentil, même si la plupart du temps on dit des choses plutôt positives sur les filles du genre ; elle est bonne, elle jla ken, c'est une bombe, son boule est lourd, ouais.. Très positif.

Un léger soupire sort de ma bouche. J'en avais un peu marre d'attendre. J'espère qu'il aura une bonne excuse ce gars, Haru d'après ce que j'ai entendu. Je demande alors aux autres de l'appeler ou même de voir où il en est. Voir tous ces gens rentrés avant nous, c'est gonflant. Je me dis qu'il n'y aura plus de places, plus de table pour nous, peut-être plus d'alcool! Nan j'abuse quand même. On attend, encore et encore.

 

 
Invité
Invité
Dim 8 Oct 2017 - 22:20
Pour certaines personnes, sortir est synonyme de rencontre. Pour d'autres, c'est juste histoire de faire comme tout le monde, mais pour Haru, c'est une autre histoire.

Lorsque vous n'avez pas conscience d'une chose, vous agissez normalement. Vous n'y prêtez pas attention. Haru avait une vie tranquille avant qu'il découvre son attirance pour les hommes.

A une certaine époque, il avait des potes avec qui il aimait sortir comme n'importe quel mec, mais lorsque ses sentiments ont changé, Haru a pris peur.

Aujourd'hui, Haru réapprend, d'une certaine façon, à vivre. Il sort certes. Il a même souvent une fille dans chaque bras, mais cela veut-il dire qu'il s'amuse réellement ou qu'il est heureux ?

Certaines personnes ont peur du regard des autres, mais le pire juge au monde, n'est-ce pas notre conscience ? Et que fait-on pour échapper à notre conscience ? On s'occupe.

Si Haru travaille autant et s'il sort malgré ses grosses journées de travail, c'est bien parce que sa conscience lui hurle d'arrêter son petit manège et de s'assumer !

S'assumer ? Vraiment ? Faut-il être fou pour assumer quelque chose d'aussi... bouleversant ? Car ce n'est pas seulement la vie de Haru qui est en ligne de mire, sa famille ne lui pardonnerait surement jamais cet écart. C'est peut-être cliché, mais rien que l'idée d'être découvert, le terrorise, alors... se griller tout seul ? C'est plutôt masochiste, non ?

-

Haru avait interrompu ses révisions pour repenser quelques instants à sa vie. Le jeune homme soupira en regardant l'heure et comme d'habitude... il s'aperçut qu'il était en retard !

Il se changea rapidement. Ses vêtements restèrent plutôt simple, après tout, il n'avait pas besoin de se mettre sur son 31 pour attirer des filles car elles craquaient facilement pour sa gueule d'ange.

Haru quitta sa chambre puis le bâtiment. Il arriva devant la boite de nuit en marchant.

Tout le monde sait plus ou moins que le jeune homme est un bourreau de travail donc en général, les retards du garçon sont vus comme "un comportement normal". Qu'il soit en avance aurait été une première.

De plus, Haru prévient s'il ne peut pas ou plus venir. Ce qui est rassurant surtout lorsqu'on sait la tête de linotte qu'il peut être, lorsqu'il est concentré sur son travail.

- Salut, désolé du retard.

Son regard balaya le groupe puis il se posa sur la seule personne qu'il ne connaissait pas. A ce moment-là, Haru eut un petit sourire nerveux. Il se retourna et se dirigea vers l'entrée de la boite.

Lorsqu'il entra dans le bâtiment, Haru trouva rapidement "sa table" et s'y installa en soupirant, visiblement exténué par sa journée de travail.

- Le dernier qui choppe une fille paie une tournée ? Lança-t-il en souriant et en regardant le groupe s'installer près de lui.
Invité
Invité
Jeu 12 Oct 2017 - 0:17

 

 
drug on the table
FT HARU TOKI

 
on va se mettre la tête à l'envers bro

 

Au bout de quelques minutes d'attentes, le jeune homme que l'on attendait, fait enfin son apparition. Grand, musclé et blond. Tout ce qu'une femme peut très bien rechercher chez un homme. Et il est très loin d'être moche, je vous le dis. Il nous salut tous en s'excusant de son retard. T'inquiète, ce n'est pas très grave mon grand, tant que tu es là c'est le principal. C'est ce que je voulais lui dire, vraiment. Serait-ce mal vu si je le disais? Bien sûr que oui. J'aurai pu le dire si j'avais l'apparence d'une fille, mais ce n'est pas le cas. Tout ce que j'ai su faire, c'est le salué de la main.

Un pied dans la boite et c'était la catastrophe. C'était bien la première fois que l'on me demandait ma carte d'identité. Oh God, je fais quoi? J'ai toujours eu peur de ce moment. Est-ce que le vigile ferait des sous-entendus en rigolant sur mon sexe? Tout peut arriver. Au final, mon ami discute rapidement avec lui en lui expliquant que j'étais 'nouveau' et qu'il fallait me laisser passer sinon personne de la bande ne rentrait et il ne ferait pas un bon chiffre. Merci bien, toi t'es un bon. On rentre finalement dans la boite tous ensemble. On suit finalement le grand blond qui nous amène à une table plutôt isolé, aux deuxième étage. De cet étage on pouvait voir toute la piste de danse ainsi que les autres tables.

C'était la folie dans la boite. Même les musiques étaient bonnes. Je m'amuse avec un des gars de la bande à danser des petits pas avant d'aller s'asseoir à la table. On demande rapidement deux magnums de gray goose avant d'être servi aussi vite qu'on la demander. On se sert tous chacun un verre de cet alcool avec un succulent diluant gazeux ou non, on avait le choix. Je me prends une paille avec des glaçons dans mon verre, commençant à le siroter. Mon regard se pose sur le fameux Haru. Il est vraiment pas mal.. Il est très loin d'être comme les autres. En tout cas, c'est le plus beau de la bande. C'est sûr, je ne traîne pas avec des moches, non, mais comparé à lui, c'est la gamme en dessous.

Bordel, Noamie, enlève toi vite de la table. À un moment ou à un autre, il va te repérer. Je n'arrête pas de le regarder et sa doit être flagrant. Je me lève alors, me dirigeant vers le rebord à même pas cinq pas de la table. De là, je pouvais voir toutes les filles dansées sur la piste. Change toi vite les idées ma belle. Je continue de siroter mon verre tout en regardant la piste. Amusant comme ces filles se trémoussent pour attirer le regard des hommes.

 

 
Contenu sponsorisé
Feel just like a Rockstar { Haru Toki
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Amai Gakuen  ::  :: RPs 2017-
Sauter vers: