" Be careful because I am dangerous. " || Lucius Drew

avatar
707 ( Seven ) - Mysterious Messenger
Nombre de messages : 18
Nombre de messages RP : 8
Date d'inscription : 04/02/2018
Localisation : Dans ton c*l. Cela te va ? Oh wait, j't'ai pas demandé ton autorisation.
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 5 Fév 2018 - 9:14
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lucius Drew
Tu es libre de penser que tu es con. Tu es con de penser que tu es libre. Mais t'inquiètes, je t'en veux pas, c'est pas grave d'être con.
Pour commencer, je m'appelle Lucius Drew. Je suis né le 21 décembre 2000, en Angleterre. J'ai donc 17 ans, 18 en décembre. Figure-toi que je suis célibataire, libre comme l'air et hétérosexuel, les boobs c'est la vie. Dans la vie, je suis en deuxième année de lycée et je suis dans le club de football américain, en tant que capitaine de l'équipe. Ce qui me différencie des autres est que je suis le meilleur, j'ai des lunettes pour le prouver, mais aussi ma tendance à laisser échapper des sons parfois félins lorsque l'on me surprend, me demandez pas pourquoi, j'en ai aucune idée. Les gens disent de moi que je suis sans gêne, bornéet souvent froid, mais je me vois plutôt comme étant  sociable, déterminéet mystérieux !


Ton Physique de Rêve


Cf Seven, non je déconne.

Lucius mesure un mètre soixante quinze et pèse soixante-neuf kilogrammes. Il possède un corps plutôt athlétique et ainsi des muscles finement dessinés qui roulent sous sa peau à la perfection, chacun de ses mouvements étant surligné par la force que dégagent ceux-ci. Il veille à ne pas prendre trop de poids ou trop de masse musculaire, il tient à ce que ses muscles restent fins et que la graisse n'envahisse pas non plus son corps.

Ses cheveux roux sont naturellement pelucheux, partant en tout sens, il les gardent court sans que ce soit non plus un centimètre de cheveux, simplement, ceux-ci ne descendent pas très bas dans sa nuque et reste assez longs pour pouvoir glisser ses doigts dedans, si tenter que l'on en ait le privilège.

Lucius possède une peau assez pâle, il a néanmoins la chance de ne pas ressembler à une écrevisse lorsqu'il prend le soleil mais de troquer sa couleur pâle pour une carnation légèrement hâlée. Il prend soin de sa peau autant qu'il surveille son alimentation et son apparence générale. Le visage du jeune homme possède des traits fins et bien dessiné, sans irrégularité majeure, on ne peut d'ailleurs pas louper son regard ambré qui nous scrute de manière amusée ou méprisante, voir amicale, dans les bons jours.

Lulu possède une paire de lunette qu'il ôte uniquement lorsqu'il est en session d'entrainement avec l'équipe. Bien sûr ce n'est qu'un élément de style, cela augmente l'estime que les autres ont de lui du côté de son intelligence, même si celle-ci n'est pas à prouver, disons qu'il porte cet accessoire pour crier silencieusement : « Regardez mon intelligence les gars. ». Celles-ci sont relativement simples, modernes, rayée de noir et de jaune. Les verres de la paire de lunette ne corrigent rien, ils sont " normaux ".

D'ailleurs le jaune et le noir, c'est la couleur de son sweat-shirt préféré. Un sweat à capuche noire qu'il aime beaucoup porter, cachant sa musculature et lui donnant le physique du geek qui passe ses journées à se nourrir de barres énergétiques en hackant tout ce qui lui tombe sous la main, spoiler, ce look stéréotypé est loin de l'homme qu'il est vraiment.

Lucius revêt en général des vêtements amples, des T-shirt dans les tons orangés, attirant l'attention. Ainsi que son sweat-shirt porte-bonheur comme il dit. Ses pantalons sont gris ou noirs bien souvent, des teintes sombres parfois un bleu nuit, plus rarement du blanc. Il possède aussi un collier qu'il garde sous son T-shirt une croix en argent retenue par une cordelette noire, un cadeau de sa mère. Evidemment il possède une tenue conçue spécialement pour ses entrainements et celle-ci en deux exemplaires qu'il lave après chaque session, histoire de pas sentir fort, très fort.

Lu' possède un casque bien souvent mis autour de son cou diffusant de la musique presque assez fort pour que tout le monde l'entende, parfois celui-ci est vissé sur ses oreilles, là le rouquin se perd dans ses pensées.


Ton Caractère de Cochon


Que dire de Lucius. Disons qu'on peut pas  vraiment savoir à quoi s'attendre, la légende veut que ce soit un sale petit con prétentieux. Un être dangereux, comme une poison, une drogue, on en a un petit peu on en redemande, même si on sait par avance que cela nous pourri la vie. Oui c'est comme ça qu'on peut définir n'importe quelle personne entrée dans la vie de Lulu.

Seulement, si l'on grattait un peu sur l'image extérieure, qu'on cessait de se préoccuper de ce que l'on voit, on constaterait qu'il a quand même un bon fond, et je dis pas ça pour lui donner de la crédibilité, Lu' c'est vraiment quelqu'un de bon, il a une certaine bonté d'âme, même si la légende veut que les roux soient dénués d'âme.

Lucius fait tout pour paraître comme les stéréotypes de base veut qu'il soit, le beau gosse capitaine de l'équipe de football que l'héroïne se tape au début du film avant qu'elle se tourne vers l'intello parce que le sportif est un connard égoïste qui sort avec elle juste parce qu'elle est jolie vous savez. Il cultive l'apparence extérieure pour ne pas montrer ses blessures internes.

Paradoxal n'est-ce pas ? Être aussi extraverti pour cacher à quel point il est bien au contraire, complètement introverti. Il ne parlera jamais mal de ses géniteurs, même s'il n'en pense pas moins, il a perfectionné l'art du mensonge avec les années. Par chance, il a intégré le complexe scolaire en tant que pensionnaire et croque dans une certaine indépendance, se forgeant un autre que lui, pour briser avec son ancien lui qu'il déteste, mais qu'au fond il est quand même.

Lucius n'avouera jamais qu'il est en peine ou même en souffrance physique, pour chaque problème qui lui arrivera ce sera toujours " c'est rien " , " trois fois rien " , " il n'y a pas de soucis ". Même si c'est l'inverse. Il sera toujours plus intéressé par la peine des autres que par la sienne, ignorant sa propre douleur, imperméable à ses propres doutes.

Lulu met un point d'honneur à passer pour le connard de service qui rendra toujours le sourire même aux âmes les plus esseulées. Disons que c'est un bon samaritain sous le couvert d'être le roi des bâtards.

Lucius aime beaucoup les chats, il a un problème avec les félidés, c'est vraiment l'animal qu'il préfère, rien ne peut l'empêcher d'être heureux lors qu'il y a un petit félin dans l'équation de sa journée. Il aime beaucoup embêter les filles, son manque de pudeur à d'ailleurs fait perdre leurs moyens à pas mal d'entre elles, même s'il ne s'en vante étrangement pas, disons que se promener shirtless après une session, voir pants off avec juste son caleçon sur le postérieur, ça ne va pas l'outrer.


Ton Histoire Palpitante


Mon histoire n'est ni triste ni joyeuse, elle contient des choses que l'on peut trouver communément de nos jours. Je ne voudrais pas vous ennuyer à la raconter. J'ai commencé à écrire dans un journal ce que j'avais vécu quand j'ai commencé à me rendre compte qu'il fallait que je m'occupe.

Je suis né en Angleterre, j'y ai vécu une partie de mon enfance, mes géniteurs gagnaient bien leur vie, j'étais gâté et je vivais dans le luxe. La belle vie en somme. Seulement, tout ne peut être tout beau et tout rose, il y a forcément une ombre au tableau, tôt, ou tard.

Je n'étais plus avec eux, j'étais dans mon monde. Certains médecins diront autisme, mais je ne suis pourtant pas en proie à un quelconque problème mental, je suis juste imperméable à leurs disputes, je m'efface de leur vie lorsque les voix s'élève, préférant le calme de l'encre noircissant les pages.

Un soir, la vaisselle à volé, mère disait toujours, avant que tout ne devienne orageux même en ma présence, qu'elle tenait beaucoup à cette jolie vaisselle, un cadeau de ma défunte grand-mère. Ce joli présent, à présent en mille morceau sur le sol, j'observais la scène depuis l'entrebâillement de la porte. Intérieurement, je savais déjà ce qui se passerait ensuite.

Au final, je vivais avec mère, et nous n'étions pas proches, je haïssais mes parents, c'est pour cela que je ne communiquais plus avec eux, je n'en avais aucun intérêt. Seuls les mots de base, bien souvent secs, sortaient de ma bouche, acceptant sans rechigner les tâches et tout ce qui s'en suivait pour ne pas avoir à discuter ou à se prendre la tête.

Malgré tout, père venait nous visiter, pour me voir, et se prendre la tête avec elle de nouveau. Je finissais par m'en aller dans ma chambre, et mettre sur papier mes rêves, observant les rediffusions des matchs de football américain, j'ai eu très vite cette envie de moi aussi devenir footballeur. Seulement, je n'ai pas eu le temps de grandir et de soumettre mes rêves.

On s'est envolés pour Kobe un matin, très tôt, si tôt que la nuit était à peine en train de se lever. Arrivant là-bas, mère avait changé d'attitude, moins stressée, comme si c'était une nouvelle vie pour elle. Ma foi, si cela lui fait plaisir. J'ai donc intégré une nouvelle école en cette ville. Seulement vous savez quoi ? Je n'ai pas oublié mes rêves.

Lorsque le lycée est devenu très proche, je savais déjà où j'allais être inscrit, pour mère il fallait impérativement que ce soit le meilleur établissement et elle en avait évidemment les moyens. Du coup je suis arrivé ici, à Amai.

L'avantage de cette école, qui est non seulement réservé à l'élite, qui par ailleurs à les moyens. Ce qui est mon cas, j'ai jamais été mauvais, vous savez ? Bref, ce fameux avantage, comme je disais, c'est que la fondation de nouveaux clubs est possible. Bien sûr le mien était déjà tout trouvé.

Je suis donc devenu capitaine de l'équipe de football en démontrant une passion sans faille pour ce sport et en ralliant quelques joueurs à ma cause. Bien sûr, pas de femmes, disons que je n'ai pas envie qu'en plus de nos pom-poms girls il existe une autre distraction. Ma première année s'est bien passé et j'ai démontré que j'étais digne du post de capitaine, je me suis imposé comme une pointure, disons que lorsqu'on étudie cela depuis sa tendre enfance, cela aide. On peut ajouter à cela des résultats plus que prometteurs, un vrai petit génie vous voyez.

Aujourd'hui j'entame ma seconde année, et vous savez quoi ? Je serais aussi spectaculaire que l'an passé !





Je suis Naamir auparavant connue sous le pseudonyme de Phénixis ou Nyx. J'ai connu le forum en me baladant de forums en forums et une personne présente ici m'a convaincue de m'inscrire ~ Au moins une fois par semaine selon ce que mon emploi du temps va me permettre, mais si tout va bien plus ou moins tout les soirs.
Logan Rothschild
- Grand Manitou -
avatar
Nombre de messages : 2308
Nombre de messages RP : 385
Date d'inscription : 29/08/2014
Age : 20
Localisation : Chez ta maman.
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 5 Fév 2018 - 10:51
Team sweats amples rpz xDD
Bienvenue sur Amai jeune homme ! :D
Sans suspense, je te valide ! Te voilà dans la chambre 1A, seul pour le moment. Je m'occupe d'ajouter ton club à la liste et d'accoler la jolie mention Capitaine à côté de ton pseudo. c: N'oublie pas de recenser ton avatar dans le bottin prévu à cet effet ; tu peux dès à présent faire ta fiche de liens et commencer à RP !

Amuse-toi bien parmi nous !


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
mon coeur est passé sous le métro. #384C83 " Je fais ce que je peux. Avec mes silences et le reste. Avec mes peurs de bête. Avec mes cris d'enfant qui ne débordent plus. Je fais ce que je peux. Dans ce petit bain de cruauté et de lumière. Dans les éclats de verres et de mensonge. Dans la délicatesse. Dans la violence du temps qui piétine nos rêves. Dans nos petits pataugements précieux. Un matin après l'autre. Un oubli après l'autre. Un mot sur le suivant. Je fais comme tout le monde. Avec le ciel et sans les dieux."
Merci Jake !:
 

" Be careful because I am dangerous. " || Lucius Drew

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: