[EVENT] Secret Santa | Libre - Page 4



 

[EVENT] Secret Santa | Libre
Amai Gakuen  :: Amai Gakuen :: Bâtiment de l'université :: Cour et gymnase
Page 4 sur 5
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Lucius Drew
membre
707 ( Seven ) - Mystic Messenger
Nombre de messages : 104
Nombre de messages RP : 76
Date d'inscription : 04/02/2018
Localisation : Dans ton c*l. Cela te va ? Oh wait, j't'ai pas demandé ton autorisation.
Mer 9 Jan 2019 - 18:29
[EVENT] Secret Santa | Libre - Page 4 Unknown

Ravie.
Comme une enfant la dénommée Lise semble être couronnée de joie. Son sourire illumine la pièce, cela me met un peu de baume au cœur. Comme une enfant, elle est adorable. Elle m'invite à danser, en tenant l'ours en peluche, presque aussi grand qu'elle. Je souris et je la rejoins, défoulons-nous, dansons jusqu'à ce que plus aucune énergie n'abrite nos corps. Jusqu'à ce que nos poumons essoufflés réclament de l'air.

Bouge.
Par chance la musique explose alors que l'on rejoint la piste. Avec un petit sourire, l'air de dire " c'est le destin " J'entraîne Lise avec moi. Amusons nous, pour ce soir j'oublies tout. Ce soir je m'éclate. Le rythme pulse et je me laisse emporter, entraînant la jeune femme dans des parodies survoltées des danses classiques. Je rigole l'arrêtant un instant lui souriant en lui affirmant par dessus le son :

« J'espère que tu t'amuses ce soir en ma compagnie Lise ! »

Survolté.
Malgré mon cœur morose, moi je m'amuse, je m'éclate je profite de la fête de noël avec vigueur et mon âme semble être elle aussi en fête, je ne pensais pas pouvoir maintenir un moi-même aussi heureux.
Voir le profil de l'utilisateur
Anju Mishima
membre
Nombre de messages : 115
Nombre de messages RP : 79
Date d'inscription : 30/01/2016
Localisation : A droite après la 487e vache
Ven 11 Jan 2019 - 14:09
Secret SantaEvent♪We wish you a merry Christmas♪ Anju avait parfaitement conscience qu’elle était en train de fixer Yûko avec une expression bien malpolie, mais elle n’arrivait pas à s’en empêcher. À regarder Yûko, elle aurait juger qu’il était un garçon… tout comme elle aurait juré, jusqu’à présent, qu’elle était une fille. Mais elle avait beau chercher un indice qui permettrait de retrouver sa certitude, elle ne trouvait rien. La coupe des vêtements, leurs couleurs, la silhouette ainsi dessinée, tout était impeccablement masculin.

Enfin, Anju réussit à s’extraire de cette stupeur naïve. Elle relève les yeux jusqu’au visage de son/sa camarade et affiche un semblant de sourire. Elle réussit même ainsi à lui souhaiter tendrement, tout en lui tendant la petite enveloppe contenant son présent :

- Joyeux Noël, senpai !

Elle qui était si contente de ce cadeau, elle avait un peu peur, à présent. C’était adapté pour la jeune fille du bar, mais est-ce que ça pouvait plaire au Yûko qu’elle avait devant elle ?

Mal à l’aise, et honteuse de l’être, elle chercha du regard Jared. Il était censé être juste de l’autre côté du buffet, il pourrait peut-être lui servir d’excuse pour s’éloigner, au moins le temps de retrouver pleinement sa contenance. Mais la grande silhouette avait disparu, au grand désarroi d’Anju. Elle ne pouvait décemment pas abandonner Yûko sans raison. Elle devait trouver un sujet de conversation. Sauf que le plus évident était tout simplement inenvisageable.

- Heu… Tu as trouvé ton Santa ? Tu passes une bonne soirée ?

Le cadeau pour Yûko:
 
© 2981 12289 0
Voir le profil de l'utilisateur
Lise Dubos-Mesnil
membre
[EVENT] Secret Santa | Libre - Page 4 Icone110
Nombre de messages : 79
Nombre de messages RP : 39
Date d'inscription : 26/07/2018
Ven 11 Jan 2019 - 22:27
La vie est parfois étrange. Je me suis inscrite à cette soirée pour essayer de me changer les idées, sans grande conviction. Les examens avant les vacances de noel c’est rude, surtout quand tu ne peux pas revoir ta famille et que cette fête compte énormément dans ma famille. Je ne nie pas que j’appréhendais de rencontrer ce garçon. Il est tellement populaire et mignon ! Et je suis tellement gauche et ordinaire.
Mais pourtant il a été formidablement accessible et gentil. Et son cadeau ! Totalement décalé et parfait ! Je dois avoir l’air d’une enfant de 6 ans, mais je m’en fous royalement ! ça fait un bien fous. Je danse, je tourbillonne, je ris, je sautille. Mon énergie est inépuisable. Je crois qu’il y a des mois que je ne me suis pas défoulée ainsi ! et j’en avais apparemment bien besoin. Et Lucius n’est pas en reste. On délire totalement ! Genre l’hippopotame de Fantasia, j’ai la grâce d’un éléphant à mon avis. Mais mon copain de piste ne semble pas s’en formaliser et se défoule autant que moi.

- Oh oui ! C’est le pied cette ambiance !

Je ris et l’embrasse sur la joue en sautant sur mes pointes. Je manque de m’en étaler et me rattrape à son bras, toujours encombrer de mon cadeau. Je ris aux larmes.

- Pardon ! Mais je ne m’attendais pas à ce que tu sois aussi drôle et amusant avec une gamine comme moi ! Je me répète, mais tu es surprenant.

Cette fois j’ai le feu aux joues, mais je continue à danser l’air de rien.

- Tu penses que la soirée va durer tard ? Pour une fois que j’ai l’occasion de danser, je voudrais que ça dure toute la nuiiiiiiit !!

Je prends ma peluche, comme main dans la main, et me met à tourbillonner en riant. Non ! Non ! Je n’ai pas bu ! Je suis saoule d’euphorie !

… quelques heures plus tard… [edit du 02/03/2019]

Cette soirée a été vraiment magique. Mon amie a bien fait de me pousser à y aller. Je ne me suis pas fait vraiment d’amis, mais mon secret santa était drôle et charmant. J’ai dansé et me suis amusée comme une folle. Et ce nounours est un cadeau qui me plaît. Je m’en fous qu’on me considère comme une gamine, malgré mes 18 ans. Ça reste dur d’être loin de mes parents et mes frères. Même si j’adore les études dans lesquelles je me suis engagée et Kaïko et sa famille, sans oublier Berthie mon oie.
Passer un moment de joie et d’amusement comme celui là en ce jour si particulier m’a fait du bien. Et j’ai dormi comme un bébé, blottie contre mon ours en peluche, les rêves pleins d’étoiles.
Voir le profil de l'utilisateur
Yûko Ahiko
Administrateur
[EVENT] Secret Santa | Libre - Page 4 25aa0eb755ab2f29bd346753b079997e
Nombre de messages : 366
Nombre de messages RP : 66
Date d'inscription : 13/01/2016
Localisation : Un endroit remplit de cookies
Mar 15 Jan 2019 - 11:27
Je sens le regard d'Anju sur moi, il me détail sans que je ne comprenne pourquoi. Je ne pense pas avoir fait quelque chose d'étrange... et il ne me semble pas m'être taché non plus... Ma tête se baisse rapidement pour examiner mes vêtements au cas où, mais non, rien. Je la relève donc vers mon amie dans l'espoir de comprendre ce qui se passe.

Elle surmonte finalement ce qui la perturbe, enfin je crois, tout en me tendant une petite enveloppe et me souhaitant joyeux Noel. Mes joues se teintent doucement de rouge alors que je récupère délicatement l'emballage. Bien que je lui ai également prévu un cadeau, je ne m'attendais pas à en recevoir un de sa part, mais cela me touche énormément.

Avec une joie immense et beaucoup d’impatience, j'ouvre l'enveloppe avec délicatesse. Mon empressement ne m'empêchera pas de prendre soin d'un présent fait par une amie ! J'écoute d'une oreille Anju me demander si j'ai trouvé mon Santa et si je passe une bonne soirée. Je secoue doucement la tête en signe de négation pour la première question.

-Non... pas encore... et toi?

Je sors délicatement l'omamori caché dans la pochette blanche et le porte à hauteur de mon regard pour l'examiner. Un grand sourire prend place sur mes lèvres, il est très beau et très touchant. Je le serre avec douceur dans ma main, que je porte à ma poitrine pour le garder précieusement. Je l’accrocherais à mon sac ! quoi qu'il risque de s'en détacher... je devrais trouver un endroit plus sur...

-Merci! J'apprécie beaucoup! Je suis sur qu'il me sera très utile.

Je me retiens de l'embrasser sur la joue, je ne suis pas sur qu'elle apprécierait. Délicatement, le petit porte bonheur trouve place dans mon sac alors que j'en sors le cadeau que j'avais prévue pour elle, emballer dans du papier bleu à motifs argenté.

-J'ai quelque chose pour toi également

Je lui tend le présent en espérant qu'il lui plaira tout autant.


Le cadeau:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Logan Rothschild
- Grand Manitou -
[EVENT] Secret Santa | Libre - Page 4 Lrqm
Nombre de messages : 2825
Nombre de messages RP : 528
Date d'inscription : 29/08/2014
Localisation : Chez ta maman.
Dim 20 Jan 2019 - 22:37
Les yeux baissés sur le sol, j'en viens à redouter la réaction de Bastian à ce cadeau démesuré. Sans doute s'attendait-il à une futilité, à un présent maladroit digne de mon immaturité et, même si l'envie de lui faire un collier de nouilles avait été franchement tentante – rien que pour admirer un éventuel rictus façonné d'hypocrisie latente, j'ai préféré opter pour un objet symbolique. Son prix n'est qu'un détail ; en tout cas, il l'est pour moi. Entre mon somptueux lit avec sa structure en hêtre massif et son prix de quatre-cent-trente-sept mille yens ou bien mon canapé en cuir italien, l'argent a toujours été quelque chose de secondaire, tant je ne manque de rien. Ainsi, quand il me sert ce regard hagard en s'exclamant que la montre coûte un bras, je ricane, et me retiens de rétorquer que, ce bras, je l'ai sûrement arraché à un pauvre truand – mais il n'est pas vraiment censé savoir que je tue des gens.

Je réponds à son étreinte, bien que le contact crispe mes muscles et que, hésitant, je me retrouve à ne plus trop savoir quoi faire de mes bras. Ça, et le déferlement de questions débiles qui s'imposent à mon esprit asocial, du genre : « est-ce que je pose mes mains là, ou plutôt ici ? » « ça dure combien de temps, un câlin ? » « c'est pas un peu gênant ? ». Et parce que c'est carrément gênant, justement, le soulagement est immense lorsqu'il me lâche enfin – même si ça n'a duré que deux secondes. Le sourire que je lui adresse alors est teinté d'inconfort : il est bien gentil, mais je déteste les contacts physiques – et les câlins je trouve ça pas viril du tout, v'voyez ? Tant pis, je garde mes commentaires de mâle alpha pour moi et attrape son cadeau avec toute la délicatesse dont je peux faire preuve, c'est-à-dire, un peu brutalement. Son contenu me dévoile une boîte bleue, confectionnée à la main, où repose sagement quelques échantillons de thé en vracs. Je m'attendris une seconde, le temps d'apprécier l'intention chaleureuse que cache ce cadeau réalisé avec le cœur, puis me laisse aller à un bref éclat de rire, un brin railleur.

C'est trop chou ! 

Merci, Bastian, de me rappeler à quel point je suis anglais.
Tu es formidable.

Merci, c'est trop cool comme cadeau. Je veux dire... t'as pris du temps pour le faire, quoi. Je crois que c'est le meilleur cadeau qu'on puisse me faire, tu sais ? Ça... ou m'inviter à manger dans un restaurant à volonté.

Et enfin, après cette tirade vaseuse empreint d'un humour puéril, je lui souris. Un sourire franc et serein ; un sourire d'enfant. Cette fois, je ne fais pas semblant. Il exprime ce que je ne peux pas extérioriser à sa manière : je ne peux pas le serrer dans mes bras ni m'épancher sur le sentiment méconnu qui se diffuse dans ma cage thoracique, mais l'expression candide et joyeuse que je laisse entrevoir est criante de sincérité.

Au fait, je t'ai vu avec Hana tout à l'heure, c'est ton amie ? Vu le regard qu'elle m'a lancé, je crois qu'elle m'aime pas beaucoup. J'avais l'impression d'interrompre quelque chose.

Un haussement d'épaule désinvolte et un sujet futile abordé, simplement pour faire la conversation. Il paraît que c'est ce que font les humains normaux, au lieu de se regarder dans le blanc des yeux sans mot dire – comme le ferait un psychopathe dans mon genre. Une bonne occasion de m'exprimer autrement par le sarcasme sérieusement cinglant ou ma panoplie très variée d'expressions faciales.
Voir le profil de l'utilisateur
Loveday Trevithick
membre
[EVENT] Secret Santa | Libre - Page 4 TCO
Nombre de messages : 35
Nombre de messages RP : 24
Date d'inscription : 29/11/2018
Ven 25 Jan 2019 - 23:15
Santa’s Coming For Us
Le reste de la soirée s’annonce idyllique. Le mélange des cadeaux, des bulles de champagne et de la malice des lycéens emplit la salle d’un frissonnement joyeux et convivial qui me met à l’aise. Attends un peu, avant de sourire. On verra demain, quand l’excitation sera retombée, si tu es toujours aussi sûre de toi et de tes bonnes résolutions de la soirée. Mais pour le moment, tu es sur ton petit nuage, et tu as raison : profites-en, tu l’as mérité.

Au mot de « littérature », mes yeux se mettent à briller. Même si tu réalises que tu ne te destines pas à un parcours universitaire littéraire, tu te souviens qu’elle enseigne aussi à des lycéens et tu te raccroches à cet espoir.

- En 1re année de lycée, réponds-je en rougissant, comme honorée qu’elle me retourne des questions et semble s’intéresser à moi. Je compte faire mes trois ans ici, et sans doute aussi mes études.

Respire un grand coup. Ton japonais se découd, ta prononciation si durement travaillée se gâte. Tu veux pourtant que la conversation se poursuive, et sur des sujets un minimum personnel de préférence, comme si cela pouvait vous lier l’une à l’autre.

Me sentant balbutier, je suis presque soulagée d’être interrompue par son téléphone. Je la laisse de bon cœur vérifier ses messages. La regarder me distrait de ma propre excitation. Je la vois rougir, chercher quelqu’un du regard dans la salle, puis répondre avec un sourire contenu. Là, je détourne le regard. J’ai l’impression d’avoir surpris un aspect de sa vie que je n’étais pas vraiment censée voir. C’est une professeur, je suis une élève, et même si je lui accorde déjà une importance bien supérieure au reste de l’équipe pédagogique d’Amai, je ne veux pas sortir complètement de ce schéma.

Quand je me retourne vers Hideyo-sensei, pensant lui avoir laissé assez de temps, je suis surprise de me retrouver face à un jeune homme qui s’avance vers nous en souriant. Le regardant saluer ma Santa, puis se tourner vers moi, je ne peux que remarquer qu’il est grand et beau garçon.

- Loveday. Enchantée.

Grand, beau, et drôlement proche de Hideyo-sensei, remarqué-je quand je peux détacher mes yeux de son visage. La politesse avec laquelle il a salué la professeure était très japonaise mais la distance entre eux l’est nettement moins. Les hypothèses trop romanesques qui me passent par la tête me tire le rouge aux jours. J’espère que ce fard n'est pas trop visible et que ma tentative de conversation ne fait pas trop forcée.

- Le vôtre, de Santa, vous a abandonné ? Ce n’est pas gentil de sa part, dans une soirée comme ça.  
©️ 2981 12289 0
Voir le profil de l'utilisateur
Hana Hideyo
membre
Nombre de messages : 665
Nombre de messages RP : 141
Date d'inscription : 29/07/2017
Localisation : sur son balcon à Koyane ou dans le jardin botanique
Sam 26 Jan 2019 - 19:35
Loveday est une jeune fille charmante qu’il me ravie d’avoir comme Santa. J’espère que j’aurai l’occasion de l’avoir en cours pendant sa période scolaire. Elle semble si fragile et délicate. J’ai envie de la prendre sous mon aile, pour la protéger, la guider, l’aider à s’orienter pour sa nouvelle vie. Et je suis émue de voir le visage de Loveday s’éclaire à l’énoncé de mes enseignements.

Mais je n’ai pas le temps de lui répondre que mon téléphone attire mon attention. Un petit diablotin a décidé de jouer gentiment de moi !

« petite idiote que j’aime à la folie »
Le regard pétillant, je souris comme une idiote, c’est tout à fait le cas de le dire ! J’adore quand il me taquine ainsi. Il joue avec mon émotion pour mieux la choyer entre ses bras.

J’ai à peine le temps de me retourner vers la raison de mon émoi, que Jared s’est incrusté près de moi.
Un clin d’œil ? Il croit vraiment que la petite ne va se douter de rien avec sa tirade sur son frère. Je suis rouge pivoine. Pas que j’ai honte. Non, plutôt émue et gênée, ne sachant pas comment gérer notre histoire aux yeux du public de l’université.
Pour toute réponse, je lui souris comme la petite idiote amoureuse que je suis. Mais Jared va toujours plus vite que moi dans ce qui est des relations humaines. Il est déjà en train de saluer ma santa, alors que je ne sais toujours pas comment agir. Surtout que le regard de Loveday ne semble pas dupe sur l’apparente politesse détachée de mon diablotin.

Alors que Jared et ma santa discutent, je range mon téléphone les mains tremblantes, le regard détourné sur le sol, cherchant comment contenir mon envie de me blottir dans les bras de ce gredin pour me rassurer. Ensuite je regarde alentour. J’ai chaud ! Cette sensation que tous mes collègues nous regardent, se doutent de notre lien, jugent l’indécence pour l’enseignante que je suis d’aimer un étudiant. Mais Jared n’a pas l’allure d’un étudiant, il a une présence unique, l’allure d’un homme sûr de lui et devant qui beaucoup s’inclinerait.
J’essaie de raisonner ma panique, mon cœur, mon envie. Il va bien falloir que j’assume mon cœur aux yeux du monde. Je suis une adulte responsable, non ?

« Le vôtre, de Santa, vous a abandonné ? Ce n’est pas gentil de sa part, dans une soirée comme ça.»

Abandonné ? Comment ça ? Comment je ne m’en suis pas rendu compte alors que Loveday si ? Et mon ange qui ne dit rien ?
Oubliant les « vous », les « faux semblants », la « distance fortuite » que Jared s’efforçait de maintenir entre nous pour respecter mon besoin de sécurité dans notre situation, je fais un pas plus proche de lui. Ma main glisse contre la sienne. Je suis émue mais je veux le réconforter. Se sent-il abandonné ? Il n’a tellement pas les mêmes perceptions des gens que moi, que je n’en suis pas sûre. Mais au cas ou, je ne veux pas qu’il doute de ma présence pour lui.

- C’est vrai ? Tu es tout seul ?

Mon regard est inquiet, alors que mon corps est en ébullition de ce simple contact. Cet homme a l’art d’exacerber mes contradictions intérieures et émotionnelles.
Voir le profil de l'utilisateur
Jared Kaneko
membre
[EVENT] Secret Santa | Libre - Page 4 T2222210
Nombre de messages : 91
Nombre de messages RP : 75
Date d'inscription : 12/05/2018
Localisation : Appart à Koyane
Jeu 31 Jan 2019 - 17:55
Secret Santa
Voyant que miss Loveday rougit de plus belle, j'essaye de ne pas le remarquer pour la mettre mal à l'aise. Je me racle donc la gorge et regarde mon verre presque vide pour dissimuler le fait que les ai interrompues. Puis pourquoi me gêner, n'importe qui peut faire connaissance en cette soirée qui est faite pour ça. À vrai dire, je ne sais pas où est allée ma Santa. Elle est partie si vite pour rencontrer quelqu'un d'autre que je ne connais pas et je l'ai perdue de vue. Peut-être que le malaise était trop présent, mais elle semblait à ses aises avec moi. Toutefois, Loveday est bien gentille de s'en informer, et elle est plutôt jolie avec cette robe. Évidemment, rien ne pourrait battre à mes yeux ni mon cœur la femme qui se trouve à quelques centimètres de moi.

D'ailleurs, Hana prend ma main la sentant moite. Elle s'inquiète pour moi, comme c'est mignon. En plus qu'elle s'approche, je commence à me demander ce qui se passe dans sa tête; ma petite idiote se pose trop de questions à mon sujet. Anju aurait pu seulement partir aux toilettes, il n'y a pas de mal à refaire sa coiffure à ce que je sache. Caressant sa main qui venait de s'insérer dans la mienne, je touche le rubis – le notre – et ne bouge pas d'un poil, sauf le sourire charmeur.

-Ma Santa, Anju, est seulement allée voir quelqu'un d'autre quelques minutes. Je crois que c'est un ami, elle est partie en coup de vent. J'imagine que je la retrouverai bientôt, c'est juste que je m'ennuie quand je suis seul. Et je fais une nouvelle rencontre, ce n'est pas le but de la soirée?

Je souris aux deux demoiselles en augmentant celui vers Hana. Que les gens s'en rendent compte ou pas, je n'en ai que faire.

-Alors tu as de la famille au Japon?


Codage par Libella sur Graphiorum
Voir le profil de l'utilisateur
Bastian Doyle
Modérateur
Bisounours péféré :3
Nombre de messages : 418
Nombre de messages RP : 137
Date d'inscription : 15/02/2017
Localisation : Appartement à Koyane
Jeu 31 Jan 2019 - 19:32
Secret Santa
Mon sourire devient celui d'un gamin qui vient d'embrasser une copine pour la première fois de sa vie. Je me sens bête et je ne sais pas comment cacher cette expression anodine. Donner des cadeaux n'est pas chose facile pour moi, étrangement. Ce n'est pas une habitude courante chez ma famille puisqu'il n'y avait qu'en France, où j'ai fait mes études lycéennes et universitaires que j'avais des amis dont je pouvais garder plus d'une année. Avant, j'étais constamment avec ma mère et on voyageait de villes en pays, c'est pourquoi je suis si instruit, mais c'était le prix à payer. Installé maintenant au Japon, je n'ai plus envie de partir continuellement sans laisser de traces, comme Hana en a souffert. Elle sait maintenant que je ne disparaîtrai plus, sauf peut-être pour des conférences ou des trucs du genre.

Après Hayden, Logan est le deuxième à recevoir un cadeau de ma part fait à la main. Je n'ai pas su trouver quelque chose dans les magasins, alors j'ai passé mes temps libres pour le peaufiner. Bien heureux qu'il soit ravi, j'aimerais passer ma main dans ses cheveux mais je me restreins, j'en ai déjà fait assez en lui faisant un câlin. Répondant à son sourire, je rigole une seconde plus tard. Manger, c'est quoi manger pour moi? Quand je travaillais à l'hôpital, je grignotais entre deux patients une barre tendre, voilà ce que c'était d'engloutir pendant deux ans. Je restais quand même en forme puisque je passais mon temps à courir sur les dalles à ne plus compter les heures que j'ai travaillé ces années. Un bourreau du travail, c'était ce que j'étais.

-Je t'amènerai manger dans le restaurant où tu voudras quand j'aurai le temps, glouton!

Je lui tire la langue et je penche aussitôt la tête entendant le nom d'Hana qui sort de sa bouche. D'où il la connaît? Elle ne m'a jamais parlé de lui, mais je n'ai jamais posé la question non plus. J'espère que c'était pas une histoire malsaine et que ni un ni l'autre ne m'en a informé, j'aurai l'air de quoi après. Je suis un peu sur le qui-vive avec un sourire presque innocent. C'est pas moi qui va mentir, certainement pas pour gâcher cette soirée. De toute façon, je me transforme en vrai imbécile quand je me mets à dire des mensonges; j'ai chaud, je bafouille et j'en viens presqu'à trembler, alors je vais seulement dire la vérité à Logan. Prenant un regard calme et zyeutant pour trouver Hana, en vain, je retourne la tête pour fixer le regard de Logan.

-Oui, Hana est ma meilleure amie. On s'est rencontrés il y a un an environ à un vernissage, je connais le peintre et elle était seule, alors je me suis joint à elle. Depuis on est devenus de très bons amis. Je vois pas pourquoi elle t'aurait regardé comme ça. Enfin, je ne sais plus de quoi on parlait, ça ne devait pas être important. Depuis quand tu la connais? Vous ne m'avez jamais parlé l'un de l'autre.




Codage par Libella sur Graphiorum
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Anju Mishima
membre
Nombre de messages : 115
Nombre de messages RP : 79
Date d'inscription : 30/01/2016
Localisation : A droite après la 487e vache
Jeu 14 Fév 2019 - 23:55
Secret SantaEvent♪We wish you a merry Christmas♪ Les cadeaux, c’était bien aussi, comme distraction. D’autant que la réponse de Yûko ne laissait pas beaucoup de conversation possible. En tout cas, qu’une seule qui soit à peu près du goût d’Anju. S’indigner contre les malpolis n’honorant pas un rendez-vous ou plaindre Yûko, elle risquait de commettre une bourde dans les deux cas – le Santa en question pouvait avoir une bonne excuse ou être quelqu’un de tout à fait imbuvable qui gâcherait la soirée de son partenaire plus qu’elle ne l’égaierait.  Elle se contenta donc de répondre au retour de la question :

- Oui. Mais il a disparu.

Elle ne précisa pas qu’il ne s’était éclipsé qu’après qu’elle-même l’avait abandonné pour Yûko.

- Un autre étudiant, je crois. Il est gentil. Il m’a offert ces boucles d’oreilles.

C’était maigre, comme relance, mais c’est là qu’interviennent les cadeaux. Anju fut soulagée de voir que l’omamori plut tant, et sa propre réaction face au carnet fut tout aussi spontanée. Elle caressa du bout des doigts le petit oiseaux et les fleurs en relief sur la couverture, tout en remerciant chaleureusement Yûko.  

- C’est très gentil, je… J’ai été très heureuse de faire ta connaissance, à ce bar, malgré les… les circonstances. Et je… Enfin, voilà, c’est ce que je voulais te dire.

Ce qu’elle pensait dire à Yûko lui paraissait soudain extrêmement embarrassant, si jamais il était en réalité un garçon. Elle savait parfaitement que, quoi qu’il/elle était, il/elle l’était déjà dans ce bar et c’est donc bien avec cette personne qu’elle avait sympathisé. Le problème n’était pas de savoir si elle appréciait Yûko mais juste comment se comporter face à lui/elle. Dans son innocence virginale, elle considérait encore les garçons comme une espèce à part, un brin dangereuse et prompte au jugement.

- Je… Je devrais retourner voir Jared, je l’ai abandonné trop longtemps déjà. Passe une bonne soirée et… j’espère qu’on se recroisera vite.

Et elle fuit. Elle en avait tellement honte qu’elle avait presque les larmes aux yeux. Le temps qu’elle trouve Jared, elle avait réussi à se calmer mais lorsqu’elle aperçut, de dos, son Santa, il tenait la main d’une jeune femme à ses côtés. Après son échec cuisant avec Yûko, elle se sentit soudain très, très seule. Elle dut se forcer un peu pour faire réapparaître un sourire sur son visage.

- Je suis désolée, Jared, mais me revoilà, s’exclama-t-elle aussi légèrement que possible en s’intégrant dans le petit cercle. Je voulais saluer mon ami et lui montrer les jolies boucles que tu m’as offertes.

En espérant que cette petite flatterie suffira pour qu’il pardonne cette escapade.
© 2981 12289 0
Voir le profil de l'utilisateur
Loveday Trevithick
membre
[EVENT] Secret Santa | Libre - Page 4 TCO
Nombre de messages : 35
Nombre de messages RP : 24
Date d'inscription : 29/11/2018
Mar 19 Fév 2019 - 22:36
Santa’s Coming For Us
Une chance sur deux : soit il s’est fait abandonner, soit c’est lui qui a planté son Santa pour venir « saluer la professeure de son frère ». C’était déjà joueur de faire cette supposition, mais j’ai encore plus tenté ma chance en me proposant de le plaindre. Il peut en effet être déçu de s’être fait quitter comme ça, et dans ce cas-là j’ai vu juste ; il peut être ravi d’être débarrassé de cette compagnie et mon reproche le fera peut-être sourire ; et dans le pire des scénarios, c’est lui qui est parti et il risque de mal prendre mon jugement. Ne t’en fais pas. Avec ton air angélique, il ne pourra pas t’en vouloir. Au pire, il te prendra pour une petite sotte trop candide. Ça ne t’a jamais vraiment dérangée, pas vrai ? Si jamais tu le sens trop méprisant, tu trouveras toujours un moyen de lui prouver qu’il se trompe. .

Je ne m’attendais pas, cependant, à une telle réaction du professeur Hideyo. Elle s’est approchée de lui avec un air peiné. Par l’espace à présent très fin entre eux, je crois apercevoir leurs mains se rejoindre. Je lève les yeux vers ma Santa en essayant de cacher mon désarroi. Raté : tu as l’air d’un petit enfant prêt à crier à l’abandon parce que sa mère s’est tournée vers son frère. Son ton trahit une vraie inquiétude qui me fait presque regretter ma propre insensibilité.

Le jeune homme, pourtant, semble vouloir donner le change. Je vois où il veut en venir, avec ce sourire et ce semblant d’attention. Et en même temps, je me prête au jeu sans me faire prier.

- Non, pas du tout. Raison de plus pour que je sois ici.

Une réponse à la fois pathétique et un brin mystérieuse. C’est ta façon de punir Hideyo-sensei ? attirer sur toi l’attention de celui qui t’a volé la sienne ? C’est bas. De la jalousie pure et bête. À moins qu’il s’agisse de la stupidité typique des femelles qui papillonnent des paupières dès qu’elles voient un beau garçon, mais ce serait nettement moins ton genre. La jalousie te va mieux, même aussi basse.

Ma phrase se perd dans le bruissement de tissus alors qu’une petite silhouette se glisse entre Jared et moi. Sa Santa est de retour et elle non plus, vu comme elle minaude, ne doit pas être insensible à son charme. C’est encore ta jalousie qui parle… Parce que tu sais que si Hideyo-sensei regarde Jared et que Jared regarde sa Santa, tu n’as plus ta place dans ce cercle.

- Vous aussi, vous êtes professeur à Amai ?

Un professeur qui se serait présenté par son prénom ? Bien vu, Sherlock !
©️ 2981 12289 0
Voir le profil de l'utilisateur
Logan Rothschild
- Grand Manitou -
[EVENT] Secret Santa | Libre - Page 4 Lrqm
Nombre de messages : 2825
Nombre de messages RP : 528
Date d'inscription : 29/08/2014
Localisation : Chez ta maman.
Jeu 21 Fév 2019 - 16:01
Sur le visage de Bastian se tissent quelques traits soucieux. Je hausse un sourcil, la tête penchée sur le côté, et me demande un instant pourquoi cette Hana et l'idée que je la côtoie l'inquiètent à ce point. C'est sa maîtresse ou quoi ? Il la voit en douce pendant que son psy a les yeux rivés sur ses bouquins ? Je sais que je c'est pas vraiment son genre, du moins je l'espère, mais je ne peux m'empêcher de tiquer face à cette réaction. Peut-être qu'il ne désire tout simplement pas qu'un cinglé comme moi s'approche de son entourage ? Ça y est : mon esprit est lancé. Les mécanismes d'une paranoïa puérile jouent une mélodie creuse et rouillée, rythmée par des pensées ridicules. Au fond, je reste cette chose un peu sauvage qu'il préfère sans doute laisser à l'écart des personnes qu'il fréquente, pas vrai ? Est-ce que je vaux ne serait-ce qu'un peu mieux que ça, de toute façon ? Absolument pas. Je m'en convaincs en deux secondes et me renfrogne aussitôt.

Très bien, très bien. C'est sa meilleure amie. Je ne suis pas jaloux, non ; pas du tout, même. Si je tire une tronche de trois mètres de long et tape nerveusement du pied sur le sol, l'air excédé, ce n'est pas par jalousie – Hana a l'air d'être une femme respectable et respectée. Ce n'est pas comme si elle m'avait accablé de tous les jugements du monde à cause d'une bousculade dérisoire, hein ? Franchement, qui peut être ami avec une personne aussi fermée d'esprit ? Chacun de mes regards a été interprété, mes intentions faussées, exagérées. Elle doit me prendre pour un bourrin stupide – ses diatribes dégueulasses, lancées alors que ma respiration était bloquée par mes douleurs aux côtes, l'ont prouvé. « Peut-être votre vie a été difficile, mais est-ce une raison pour être désagréable avec tout le monde ? » Ben bien sûr, il faut fermer sa gueule et sourire à tout le monde, n'est-ce pas ? Tiens, vous savez quoi ? Oui, je suis atrocement jaloux.

« Je ne la connais pas vraiment, on s'est croisé à Uzume il y a longtemps. »

Grognon, je n'en dis pas plus. De toute façon, je suis pas du genre à faire ma commère auprès d'autrui ; j'ai autre chose à foutre que de lui conter le mauvais moment que j'ai passé avec sa meilleure amie. Comme à chaque fois, je décide de me taire et de m'effacer. Quitte à balancer des inepties que je ne pense même pas.

« C'est quelqu'un de bien, je trouve. Ça ne m'étonne pas vraiment que vous soyez bons amis. »

Un sourire hypocrite. Je crois que c'est la première fois que je le suis vis-à-vis de Bastian.
Je fais mine de détourner le regard, et cherche désespérément la silhouette du despote dans la foule de gens semblables. Au moins, avec Jake, je n'ai pas à faire semblant. Mes yeux ne rencontrent cependant aucune tignasse flamboyante ni paire de prunelles émeraude. Un soupir. S'il était là, tout le monde l'aurait déjà remarqué. Il aurait probablement défoncé le buffet à coups de pied. Je l'imagine bien guetter les réactions choquées et se délecter de la sidération dans les regards atterrés, avant de repartir tranquillement les mains dans les poches. Il manque au paysage – ou alors est-ce simplement l’exclusivité qu'il m'accordait, qui me manque.

« Je vais fumer. La fête ne me dit pas grand-chose et, toi et moi, on passe déjà beaucoup de temps ensemble, alors... voilà. »

Oui, « voilà », va ruminer dehors et laisse ton ami en plan, c'est vraiment cool comme idée.
Voir le profil de l'utilisateur
Jared Kaneko
membre
[EVENT] Secret Santa | Libre - Page 4 T2222210
Nombre de messages : 91
Nombre de messages RP : 75
Date d'inscription : 12/05/2018
Localisation : Appart à Koyane
Mar 26 Fév 2019 - 22:11
Secret Santa


Après tout, je n'aurais peut-être pas dû m’immiscer dans le duo qui devient un quatuor maintenant. Hana est brûlante, très proche de moi comme je ne l'avais pas espéré. Me concentrant sur mes gestes pour résister à l'embrasser, je me demande si elle va flancher ou pire, s'évanouir. Ma respiration est normale, pas plus de cent battements la minute; sauf le sien, beaucoup plus rapide. Je suis coincé entre ma bien-aimée que je peux à peine toucher, une jeune femme assez mystérieuse et ma Santa qui revient dans le décor comme par magie. Une inquiétude, une question surprenante et une mélancolie, comment agir? L'analyse est de mise mais je reste au calme, ma qualité première qui me sort souvent des situations embarrassantes.

Je ne lâche pas la main d'Hana pour autant ni le bracelet que je lui ai offert hier, puis je souris. Comment je pourrais lui en vouloir de s'alarmer lorsque c'est moi qui provoque cette gêne? Tournant mon regard vers celui de miss Loveday, un sourcil s'arque à sa question. Moi, professeur. Je suis bien trop jeune pour montrer aux autres comment réanimer un patient. Et puisqu'elle n'a pas de famille au Japon, qu'est-ce qu'elle fuit? Elle semble pleine de surprises, le genre de personnes avec qui je resterais parler si deux autres femmes n'étaient pas autour de moi. De toute façon, Hana pourra tout me raconter quand on sera rendus chez nous. Sortant mes oreilles de démon, je ris intérieurement.

C'est évident que c'est faux. Partir en courant pour un simple cadeau, je ne suis pas stupide. Son visage a changé aussi, quelque chose s'est produit mais je pourrais dire quoi. Les femmes sont si sensibles parfois, c'est seulement avec Hana que j'apprends à différencier ces subtilités.

-J'étudie en médecine, il me faudrait encore des années pour être professeur. Puisque ma Santa est revenue, je vous laisse entre femmes! Ravi de vous avoir rencontrée Loveday, bonne soirée mes demoiselles.

Je libère mollement la main d'Hana en me retournant, fronçant les sourcils.

-Est-ce que tu es certaine que ça va, Anju? Tu sembles confuse, on t'a fait mal? Tu peux me dire qui c'est si tu veux...



Codage par Libella sur Graphiorum
Voir le profil de l'utilisateur
Hana Hideyo
membre
Nombre de messages : 665
Nombre de messages RP : 141
Date d'inscription : 29/07/2017
Localisation : sur son balcon à Koyane ou dans le jardin botanique
Dim 3 Mar 2019 - 12:59
Je ne sais pas du tout si je gère la situation. Toujours est-il que je suis dedans. Et j’en suis autant responsable que le chenapan devant moi. Mon inquiétude qu’il ne soit abandonné par sa santa, m’a fait perdre la notion du lieu. Ma peur pour lui m’a instinctivement guidée vers lui. Evidemment Jared qui n’a jamais peur de ses sentiments s’est engouffré dans la brèche ! Nous voilà main dans la main. Sa caresse sur ce précieux rubis qu’il m’a offert et a tant de signification pour nous est en train de rendre fous tous mes sens. J’essaie de garder le contrôle. Peine perdue. Mon masque impassible tombe. Ma voix tremble. J’en resserre la pression de mes doigts sur les siens.

— Si, bien sûr ! Reste avec nous.

Je fais comment pour ne pas fondre devant ce sourire. Je dois avoir l’air d’une ado rougissante. Mais mon regard n’a rien d’une midinette en admiration. J’aime cet homme de tout mon cœur. Et je suis finalement heureuse d’être à ses côtés en cet instant, quoiqu’en pense le reste du monde. On verra les conséquences plus tard. Noël n’est-il pas le jour des trêves ?

Et la timidité de ma santa me donne un peu confiance en moi dans l’image que je dois lui renvoyer. Finalement l’adulte c’est moi, et c’est à moi d’assumer mon cœur. La jeune fille ne semble pas se formaliser plus que ça de me voir si proche de Jared, qui ne trompe personne sur son statut d’étudiant. Peut-être que ce premier pas aura des retombées positives.

Mais c’était sans compter la question de Loveday qui tombe sur moi comme un couperet. Professeur ? Je suis tétanisée. Mon cœur s’emballe. Je desserre mon étreinte sur la main de Jared, mais pas lui.
Concentre-toi ! Ne panique pas ! Pas ici ! Pas devant tes élèves !
Je vis le reste du dialogue comme de l’extérieur, incapable de prononcer un mot. Mais que va penser la jeune fille à mes côtés ? C’est tellement… inconvenant…
Jared me lâche et repart avec sa santa. Je ne l’ai même pas salué. Je suis tellement déphasée…

Je m’efforce de recomposer mon visage d’enseignante. Ça ne devrait pas être si dur après tant d’années… pourtant ça l’est !
Je souris et me tourne vers Loveday. D’un regard tendre et protecteur, je reporte la conversation sur elle. Ayant noté l'accent anglophone de la jeune fille, le sujet est tout trouvé.

— Alors Loveday, est-ce que tu t’en sors avec la langue ? Ce n’est pas trop dur le japonais ?

Aucune subtilité Hana !

— N’hésites pas à venir me voir, si je peux t’aider ou te conseiller dans mon domaine, ça sera un plaisr !
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
[EVENT] Secret Santa | Libre
Page 4 sur 5
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos partenaires
image_partosimage_partosimage_partosimage_partosimage_partosimage_partos
[EVENT] Secret Santa | Libre - Page 4 18101712533514173315947328Naruto OriginRemainsofhell