[EVENT] Secret Santa | Libre - Page 5



 
[EVENT] Secret Santa | Libre
Amai Gakuen  :: Amai Gakuen :: Bâtiment de l'université :: Cour et gymnase
Page 5 sur 5
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
Yûko Ahiko
Administrateur

Nombre de messages : 360
Nombre de messages RP : 64
Date d'inscription : 13/01/2016
Localisation : Un endroit remplit de cookies
Lun 4 Mar 2019 - 9:56
Mon amie m'annonce qu'elle a trouvé sont santa, bonne nouvelle pour elle, elle ne passera pas la soirée seule. Pour ma part je crois que le mien ne viendra pas, mais avec ma chance ce n'est pas vraiment étonnant.

J'observe les boucles d'oreilles qu'elle porte et qu'elle me montre, d'adorable petits bijoux que je trouve très mignon. Cadeau de son Santa, il ou elle a bon goût et a su lui faire plaisir à ce que je vois.

Le cadeau que je lui offre semble lui faire plaisir aussi, à mon grand soulagement, j'ai eu peur d'avoir mal choisi ou de m'être tromper je ne sais ou. Ce qui n'est heureusement pas le cas. Elle en profite pour me glisser qu'elle a été ravie de me rencontrer la première, ce qui est réciproque évidement. Je lui fais un grand sourire.

-Moi aussi ! Je t'apprécie beaucoup!

J'ai l'impression qu'il y a autre chose, quelque chose qui la perturbe mais dont elle n'ose pas me parler. Cependant, si elle ne veut pas le faire je ne vois pas comment le lui faire dire. Je ne vais pas la forcer à parler non plus. Peut être un peu plus tard, ou une prochaine fois? Quand le moment sera plus propice a une discutions personnelle.

De toute façon elle s'excuse rapidement pour rejoindre son Santa -je suppose que c'est lui en tout cas-, ce qui est normal, c'est avec lui qu'elle doit passer la soirée pas moi.

-Pas de soucis! On se verra une prochaine fois!

Je lui fais un petit signe de main alors qu'elle part à travers la foule. J'en profite pour prendre un peu mieux le temps de chercher mon santa. Mais j'en viens rapidement a la conclusion qu'il n'est pas là. Et j'ai la confirmation en allant voir à l'accueil, son badge est toujours là... bon... je pense que je ne vais pas rester plus longtemps a tourner en rond alors... il va falloir rentrer.

Du coin de l’œil je vois Logan s’éclipser vers la sortie. C'est peut être l'occasion de lui donner ma lettre? Après tout rien ne me retiens, je peu tout à fais fuir en courant une fois que je lui ai mis l'enveloppe dans les mains. Décider, je passe une main dans mon sac pour tenir le mot dans ma main et me donner du courage et le suis.

Une fois qu'il c'est arrêter je m'approche de lui timidement. Merde, j'ai surement l'air d'un gros crétin comme ça, en plus c'est pas comme si je ne le connaissais pas... Mais il m'a toujours impressionné. Je sors rapidement la lettre et sens lui laisser le temps de comprendre -ni moi d'ailleurs- je la lui met dans les mains.

-heu... bonjour... tiens !

La lettre:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Bastian Doyle
Modérateur
Bisounours péféré :3
Nombre de messages : 391
Nombre de messages RP : 129
Date d'inscription : 15/02/2017
Localisation : Appartement à Koyane
Mar 5 Mar 2019 - 17:23
Santa Secret
C'est ça, en deux minutes je passe du super ami au plus désagréable, tellement que ma présence est inenvisageable à ses côtés. Quelle mouche l'a piqué? Dès qu'on prononce le prénom de quelqu'un, il a toute la misère du monde à mettre un mot devant l'autre. Il est jaloux parce qu'il n'est plus mon préféré – en tous cas c'est ce que sa raison porte à croire. Je pense pas chaque seconde à Logan, évidemment. En réalité, je m'inquiète à tous mes proches, à mon travail, mes patients, si tout va bien dans leur vie car mon gazon est plutôt gris. Alors je choisis de regarder ceux des autres, même les étrangers en espérant qu'il soit vert. Mon existence n'est pas miséricorde, c'est seulement une mauvaise passe comme dirait ma mère. ''L'amour te tombera dessus un jour ils, s'illumineront petit à petit''. Bla bla bla, les belles paroles d'une maman quoi, je sais qu'elle désir mon bonheur autant que mon père. Toutefois, cette soirée était dédiée en partie à Logan, qui me fuit comme s'il venait d'apprendre que j'ai des poux pleins les cheveux.

Rabaissant mes épaules avec l'air contrit, j'ai l'impression de vivre une engueulade silencieuse de couple. Mes sourcils se froncent sans que je le veuille et seul, mes yeux se promènent sur plusieurs têtes qui me sont inconnues. Mes oreilles cillent, je réfléchis; sans Logan, je me sens délaissé, perdu autour de tout le monde. Habituellement, ça ne m'aurait pas dérangé d'aborder quelqu'un ou de m’incruster dans une conversation mais à l'instant, je suis blessé et je sais que si je rentre chez moi maintenant, il n'y aura personne pour m'attendre, sauf la boule de poils qui quémande de la nourriture.

Une expiration, c'est tout ce que j'ai réussi à dire, ou faire, va savoir. Quand je sais pas quoi argumenter, je ferme ma gueule. Ce n'est peut-être pas mieux, au moins j'arrive à gérer mon sang-chaud de cette façon. Sinon on aurait été la cible parfaite de l'action pour cette soirée. J'ai plus envie de me battre, c'est inutile et j'ai eu mon quota de problèmes ces derniers mois. C'est pas vrai que je vais rester sur une mauvaise note avec Logan aujourd'hui et au diable la soirée de l'université s'il le faut. Je tourne les talons et vais à sa rencontre en posant ma main sur le haut de son bras. Mon regard est sérieux mais ma voix neutre, ma frustration est déjà disparue.

-C'est quoi cette crise de jalousie? Tu n'as pas encore compris que même si j'ai une meilleure amie, tu ne peux pas occuper la même place dans ma vie? Idiot.

Je vois une certaine lettre dans ses mains en le retournant, je rougis légèrement en voyant le gamin qui était caché par sa posture. C'est moi l'idiot...et pourquoi une lettre? On dirait le scénario d'une comédie romantique lorsqu'il lui confesse son amour. J'essaie de cacher mon sourire et mon petit rire en me raclant la gorge.

-Désolé, je n'avais pas vu que tu étais avec lui. Enfin, je t'invite au resto, ça te dit? Avec ton ami, plus on est de fous plus on rit!




Codage par Libella sur Graphiorum
Voir le profil de l'utilisateur
Logan Rothschild
- Grand Manitou -

Nombre de messages : 2772
Nombre de messages RP : 513
Date d'inscription : 29/08/2014
Localisation : Chez ta maman.
Jeu 7 Mar 2019 - 22:37
Épargnant la salle de ma présence, je rejoins le silence de la cour en rajustant laconiquement les manches de ma veste bleu marine, un peu trop serrée à mon goût. C’est idiot, de le laisser en plan pour quelque chose d’aussi dérisoire ; une jalousie mal placée, un besoin irraisonné d’exclusivité de gosse délaissé. C’est idiot mais je l’ai fait ; préférant m’éloigner plutôt que de médire sa meilleure amie. Je reconnais que mon attitude est à chier, et qu’en me détournant ainsi sans plus de justifications, je joue au connard immature ; à celui qui s’affranchit d’une présence pour faire mine de ne pas y dépendre. Quel con, hein ? Ouais, je vais fumer.

Je sais pas vraiment si j’ai le droit de m’en griller une ici, mais c’est pas comme si j’en avais quelque chose à foutre ; alors je m’adosse négligemment contre le mur froid et sors le paquet de clopes, le soupir au bord des lèvres. Pourquoi est-ce que je me suis pointé ici, déjà ? Je veux dire, merde, c’est un endroit rempli de gens. Voilà ce qui arrive, quand je tente de tromper ma misanthropie. Je fais des efforts, me persuade que ce moment avec mes semblables sera distrayant, revigorant, mais je ne vois qu’un amas grossier de bras et de jambes portées par des consciences trop différentes de moi. C’est étouffant — pour moi, j’entends. Je devrais en parler à mon psy, tiens. Lui dire que j’aimerais bien devenir autre chose que ce type un peu terne retenu par ses réflexes d’enfants. Il me répondrait d’arrêter, nom de dieu, de voir le négatif, et d’apprécier les efforts que je fais. Ok, ok. J’y songe en allumant ma clope, la portant à mes lèvres d’un air distrait. Voyons voir... Je suis putain de bien sapé, aujourd’hui. Et ça c’est cool. Je pourrais me casser d’ici et aller draguer dans les bars branchés de Koyane. Ouais, je devrais carrément faire ça. Je pourrais même demander à Bastian de venir jouer les beaux parleurs avec moi, mais pas sûr que ça lui plaise. Tant pis.

Je ne la remarque pas immédiatement, mais dans la pénombre se détache une petite tête blonde qui, les bras tendus vers moi et le regard fuyant, balbutie des salutations timides. Bonjour, oui. Je ne relève pas l’erreur et tire une nouvelle taffe, posant sur lui un regard éteint, quoique luisant d’une curiosité latente. « Tiens ». Je penche laconiquement la tête, le questionnant du regard, et me décolle à peine du mur pour saisir l’enveloppe qui m’est adressée, sans un mot. Mon souffle est chargé de volutes de fumée et mes prunelles, empreintes de curiosité.

Enfin, ma voix enrouée par les premières bouffées de cigarette formule mes interrogations.

« C’est, genre... Une déclaration d’amour ? J’en recevais quand j’étudiais encore ici. Est-ce que, euh, je suis censé la lire devant toi ? »

J’extirpe la feuille de l’enveloppe, avec le regard dubitatif du parent qui s’apprête à lire le bulletin de son rejeton, et lis rapidement la déclaration — qui n’en est pas une, à mon grand soulagement. C’est à la fin de ma lecture que Bastian vient me rappeler que je suis un idiot — ce que je savais déjà, merci — avant que, conscient d’avoir interrompu quelque chose, il ne propose un resto avec mon ami. Connaissant le tempérament dudit ami, je sais à quel point la gêne doit le paralyser. Yûko a toujours été quelqu’un de très craintif, en plus d’être doté d’une sensibilité hypertrophiée ; ainsi, je préfère ne pas le retenir plus longtemps.

J’amorce quelques pas vers Yûko. Face à lui, je me penche, dans l’idée de paraître moins grand, moins menaçant, avant de venir lui ébouriffer tendrement les cheveux.

« C’est une chouette initiative mais, je t’en voulais pas vraiment. J’veux dire, ce jour-là, il faisait chaud, y’avait trop de gens, forcément je suis parti au quart de tour. C’est pas grave, ok ? Tiens, je te passe mon numéro. La prochaine fois que t’as quelque chose à me dire, t’auras qu’à m’envoyer un message. Et tu me diras quand tu seras dispo', hein ? Pour le resto. »


Voir le profil de l'utilisateur
Anju Mishima
membre
Nombre de messages : 104
Nombre de messages RP : 68
Date d'inscription : 30/01/2016
Localisation : A droite après la 487e vache
Sam 9 Mar 2019 - 0:54
Secret SantaaEvent♪We wish you a merry Christmas♪ Le regard que Jared posa sur Anju la fit rougir. Il semblait chercher quelque chose sur son visage, comme s’il tentait d’identifier une tache qui serait apparue subitement entre ses deux yeux. Pourtant, elle savait que la seule chose susceptible de troubler le grain de sa peau claire était le fard causé par – et non causant – ce regard inquisiteur. Elle fut plus que ravie de la question naïve de la demoiselle à son côté, puis tout aussi déçue de la brièveté de la réponse de son Santa. Certes, il n’y avait pas grand-chose à ajouter, mais… Enfin, il aurait bien pu trouver quelque chose à dire, puisqu’elle semblait si pressée de faire la conversation, non ? Juste des banalités, de quoi l’aider à ramener son esprit dans ce coin du gymnase plutôt qu’il s’accroche encore à Yûko et son mystère. Apparemment, non. Ce qu’il avait vu semblait avoir retenu son attention, assez pour qu’il prenne congé de sa petite amie et entraîne Anju à l’écart pour s’enquérir de son état d’esprit.

Pourtant, elle refusa cette sollicitude avec un petit mouvement de tête poli.

- Ce n’est rien de grave. Juste… Juste des questions un peu compliquées auxquelles il faut que je prenne le temps de réfléchir. Ce n’est la faute de personne.

Citer le nom de Yûko ne lui vint même pas à l’esprit. Pour elle, elle était sincèrement la seule responsable de son état et elle seule, donc, devait travailler dessus. Impliquer Jared ne pouvait que l’ennuyer.

- Je suis désolée, je ne voulais surtout pas gâcher ton moment avec ton amie. Comment s’appelle-t-elle ? Elle a l’air très gentille.

En réalité, elle avait à peine levé les yeux vers elle mais elle devait absolument éloigner cette conversation d'elle-même.

© 2981 12289 0

Voir le profil de l'utilisateur
Loveday Trevithick
membre

Nombre de messages : 27
Nombre de messages RP : 19
Date d'inscription : 29/11/2018
Dim 10 Mar 2019 - 0:38
Santa’s Coming For Us
Sans surprise, Jared me corrige. Ce qui m’étonne, par contre, est qu’il soit encore étudiant. Mon regard alterne rapidement entre les deux amants, et l’air tendu du professeur Hideyo m’apprend qu’elle n’est pas tout à fait à l’aise avec cette situation. Je peux le comprendre. J’imagine qu’il vaut mieux pour elle que ça ne se sache pas trop, quand bien même leur rapprochement physique actuel, même dans un coin un peu reculé d’une soirée où chacun s’occupe de soi, n’est pas tant discret… Mais elle peut compter sur moi : garder ce secret est bien plus amusant et valorisant que le révéler. Fière d’en être dépositaire, je lui adresse un clin d’œil complice qu’elle ne voit peut-être pas, soucieuse comme elle est.

Assez logiquement, quoique ?, Jared nous quitte pour se consacrer à sa Santa. Je le salue poliment et le regarde s’éloigner. Ça y est, contente ? Non seulement tu te retrouves seule avec ta chère professeure mais en plus, tu sais que tu as un petit quelque chose qui te distingue de la cohorte d’élèves d’Amai. Tu connais son secret. On pourrait presque dire que tu as un moyen de pression sur elle. Qu’elle se rassure : tu n’as aucune envie de t’en servir, cette idée ne t’effleure même pas. Simplement, tu aimes te sentir spéciale, tu en avais même besoin. Et te voilà rassurée. La voix de la professeure me fait tourner la tête vers elle pour reprendre notre précieux tête-à-tête. Tu ne remarques même pas la grossièreté de ce changement de sujet. Jared est parti, c’est toi qui es face à elle à présent donc pourquoi s’éterniser sur d’autres sujets que vous deux ?

- J’apprends le japonais depuis longtemps, la rassuré-je. Je ne suis peut-être pas très à l’aise avec les expressions idiopathiques (la preuve ! tu ne sais même pas prononcer ce mot correctement) mais je m’y fais doucement. Je n’ai pas de problème pour suivre les cours, c’est le principal.

J’accueille cependant sa proposition avec un grand sourire ravi.

- Merci ! Pour le moment, j’ai de quoi m’occuper, mais j’aurai sans doute besoin qu’on me conseille des lectures. Des livres japonais connus, pour que je connaisse un peu mieux la culture et plus seulement la langue.

J’hésite un instant mais ne peut finalement me retenir :

- Je regrette presque d’être destinée à des études scientifiques, vous savez.

Tu n’as pas l’impression d’en faire trop ? Encore heureuse que tu n’aies pas précisé que ce regret était plus dû à elle qu’à sa matière, ce serait le summum du léchage de bottes.
©️ 2981 12289 0
Voir le profil de l'utilisateur
Yûko Ahiko
Administrateur

Nombre de messages : 360
Nombre de messages RP : 64
Date d'inscription : 13/01/2016
Localisation : Un endroit remplit de cookies
Dim 10 Mar 2019 - 17:08
Logan récupérè l'enveloppe avec surprise. En même temps, c'est pas étonnant, ça doit être bizarre d'en recevoir une comme ça. Un fort rougissement s’étale sur mes joues quand il me parle de lettre d'amour. Ho ... non ... non c'est pas ça! Et je veux pas te voir la lire merci... je m'en passe... c'est déjà bien asses gênant comme ça.

Mais bien sur il faut qu'il la sorte de l'enveloppe et commence à la lire avant que je n'ai le temps de partir. J'ai l'impression d'attendre le résultat d'un examen que je sais déjà avoir foiré.

Je m’apprête à m'enfuir lâchement quand même - parce que voila, je sais déjà que c'est de la merde que j'ai fais- mais suis pris de cours par l'arriver soudaine d'un ...ami de Logan? Vue ses paroles ça y ressemble. Bref, il me coupe dans ma fuite et je me retrouve coincé. Je sens venir la situation compliqué et embarrassante là... Surtout quand ses yeux se portent sur la lettre, qui semble l'amuser. Ho... ho ! Non non ... lui aussi doit voir ça comme un truc romantique... mais c'est pas ça ! Sauf que je vois pas comment le nier, parce que ça paraitra encore plus suspect en fait. Et que le grand blond plus la situation m'ont fais buguer, aussi. Je veux aller me cacher dans un trous de souris, ou sous mon lit, c'est bien aussi.

Je l'entend vaguement nous inviter a manger par contre, ça c'est cool. Mais se serais terriblement mal poli de laisser un inconnu m'inviter. Je connais même pas son nom! Quoi que... sa tête me parle... il dois travailler à l'école.

Logan s'avance vers moi, me surprenant un peu, et je me retiens de faire un pas en arrière. Mes yeux se ferme par réflexe, attendant la sentence. Parce que oui, pour moi c'est une sentence. L'issue va forcement être négative, reste a savoir a quel degrés.

Quand je sens sa main toucher mes cheveux, j'ouvre les yeux de surprise et le fixe avec étonnement, écoutant ses paroles avec attention. J'ai un peu de mal a croire que Logan s'excuse, encore plus quand il me donne son numéro. Je regarde rapidement le grand blond pour être sur de ne pas être tombé dans une autre dimension, mais ça ne semble pas être le cas.

Alors je fixe le numéro qui m'a été donné et souris bêtement, heureux. Et hoche la tête vivement pour cette histoire de resto.

-Oui! Avec plaisir ! Et toi aussi tu peux bien sur.

Je lui prend mon téléphone et lui envoie rapidement un message pour qu'il ai mon numéro en retour.
Voir le profil de l'utilisateur
Hana Hideyo
membre
Nombre de messages : 656
Nombre de messages RP : 129
Date d'inscription : 29/07/2017
Localisation : sur son balcon à Koyane ou dans le jardin botanique
Lun 11 Mar 2019 - 19:03
Vite rassurée et calmée quand la jeune fille rebondit sur mes questions au lieu de s’attarder sur la présence encore trop proche de Jared et mon lien avec lui, mon cœur reprend un battement plus régulier. Je souris même quand Loveday m’assure arriver à suivre les cours.

— En effet, c’est l’essentiel !

Mais mon naturel altruisme en ce qui concerne l’apprentissage de la langue reprend vite le dessus sur les émotions qui se sont chahutées en moi quelques secondes plus tôt. J’assure donc à Loveday de mon soutien et mon conseil en cas de besoin. Et je suis ravie qu’elle me demande conseils sur la littérature et culture de mon pays.

— Ce sera avec plaisir ! Je peux te préparer une liste avec quelques ouvrages qui t’apporteront un bon panorama de notre culture. Mais pourquoi des regrets ? Tu ne peux choisir ta voie ?

S’il y a bien une chose qui me touche particulièrement avec mes élèves, c’est bien de voir une élève coincée entre les désirs imposés de ses parents de suivre une voie professionnelle qui ne lui ressemble pas et ses propres envies. Peu m’importe que son choix se porte sur les sciences, le droit ou tout autre domaine différent de la littérature ou de l’art qui sont mes fers de lance. Pour moi, ce qui importe c’est développer le potentiel de chacun. Et la vie m’a bien enseigné que quoique l’on décide pour toi, ta nature profonde reviendra toujours à la surface. Et c’est pourquoi je me décide à lui proposer de participer à un petit projet auquel je songe depuis quelques semaines. Je n’en parlé qu’à trois élèves avides de lectures pour le moment. Mais l’idée semble leur plaire.

— Loveday, si cela t’intéresse, j’envisage de proposer à quelques élèves intéressés une sorte de café-littéraire une fois par mois. Je ne demande aucune culture particulière. Le principe serait juste que chacun présente un ouvrage qu’il a lu et aimé, et d’échanger autour d’un petit goûter. Je pense mettre cela en place à la rentrée de Janvier pour tester le principe. Ça pourrait te permettre de découvrir des ouvrages japonais qui correspondent à tes goûts aussi.

Pour moi, il s’agit autant de partager sa culture, ses avis que de lier des connaissances pour ces jeunes gens, parfois un peu timides. Tout doucement par ce genre d’actions, j’essaye de mener des projets qui me ressemblent au plus profond de moi, dde plus en plus la Hana libérée de son carcan éducatif.
Voir le profil de l'utilisateur
Jared Kaneko
membre

Nombre de messages : 76
Nombre de messages RP : 60
Date d'inscription : 12/05/2018
Localisation : Appart à Koyane
Mar 12 Mar 2019 - 18:32

Secret Santa
Assez incertain, j'ai fini par lâcher prise en sachant qu'Anju est hors de danger. Elle veut donc réfléchir plus tard à des questions qui semblent certes intéressantes, j'abandonne le morceau pour qu'elle se sente en paix; je ne veux pas être celui qui entre dans sa vie tel un parasite qui prend tout l'espace. J'essaye de paraître normal en cette soirée, mais c'est ennuyant, voire impossible pour moi de contrôler chaque geste pour le Japonais parfait. Mes propres manières sont trop enfuient loin pour cette culture qui jadis était la mienne. J'ai changé depuis mes cinq années au lycée et université ici et j'adore ça. Pour mes parents, je ne crois pas qu'ils aiment ça mais quand même, c'est eux qui ont décidé que leurs trois garçons viennent ici.

Nos chemins se séparent ici, c'est long attendre jusqu'à la maison. L'invitant à aller plus loin, sa question me surprend. Je balbutie sur le premier mot en écarquillant mes yeux.

-Laquelle?


Bravo Jared, quel manque de tact. Je tourne la tête en rougissant un peu, quel idiot. Tu n'as aucune amie et techniquement aucune copine, alors c'est quoi ce mot. Arrêtant de marcher devant le buffet, je dépose ma coupe de champagne et en prends une autre, histoire de changer le sujet, en vain. Je crois que c'est ma troisième, je ne sais plus trop. Ma voix se règle de la même manière pour enchaîner les mots.

-Ne t'excuse pas voyons, ce n'est pas mon amie, je ne la connais pas. Elle s'appelle Loveday. J'étais plutôt allé voir l'autre femme pour...la remercier. Enfin, c'est un peu compliqué, mais je crois que je me suis aventuré trop loin. On n'est pas supposés se montrer en public, tu vois bien ce que je veux dire? Elle a peur de perdre son boulot et sa crédibilité mais moi, je l'aime comme un dingue.

Je vide mon verre d'un coup, espérant qu'Hana ne me tue pas ce soir.



Codage par Libella sur Graphiorum
Voir le profil de l'utilisateur
[EVENT] Secret Santa | Libre
Page 5 sur 5
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos partenaires
image_partosimage_partosimage_partosimage_partosimage_partosimage_partos