Vote pour nous !

Partagez|
"What he says ?" [Jadran&Loreleï]
Amai Gakuen  ::  :: RPs 2017
Invité
Invité
Lun 29 Mai 2017 - 18:34
"What he says ?"

Jadran & Loreleï

Le professeur, rouge comme une tomate, s'épongea le front. Loreleï ricana. Il lui faisait penser à une vieille bouilloire, à siffler comme ça. Un peu plus et il avait de la fumée qui sortait de ses oreilles. Elle regarda l'heure sur son portable pour la septième fois. Cela faisait seulement un quart d'heure. Un quart d'heure sur deux interminables heures. Pourquoi elle avait pris ce cours déjà ? Ah oui. Parce qu'il fallait qu'elle valide un cours de langue étrangère. Quelle connerie. C'est pas comme si elle venait des USA. Enfin, c'était de sa faute. Elle avait choisi la solution de la facilité ... Et surtout de l'ennui. Elle souffla bruyamment et se laissa tomber contre sa chaise, les bras croisés, portant une attention désabusée sur son voisin de table, en train de faire une sorte de sculpture avec ses cahiers. Elle haussa un sourcil. Il avait rien d'autre à faire ? Bah après tout ... Parler de la météo dans sa langue natale l'intéressait moins que suivre l'avancement des travaux du garçon roux, actuellement. Elle soupira à nouveau, sans se soucier d'avoir l'air d'une lycéenne en pleine crise d'ado ou non. Elle avait une envie folle de faire tomber la fragile architecture. Ne serait-ce que pour voir la réaction de l'ouvrier en herbe qui avait l'air franchement blasé.

« So, miss, what's the weather like today ? »

Elle haussa les sourcils. Il essayait vraiment de l'intéresser à son cours en lui demandant le temps qu'il faisait dehors ? Du tac au tac, sans vraiment de tact, elle répliqua avec un rire mauvais :

« That's not difficult, you just have to take a look through the window, by here. »

Alors qu'il s'empourprait de plus belle, elle fit un geste désinvolte pour désigner la fenêtre. Un geste un peu trop brusque, peut-être, puisqu'il envoya valdinguer la sculpture de son voisin. Loreleï ne put retenir une grimace de satisfaction. Il ne pleuvait pas, mais c'était la goutte d'eau qui faisait déborder le vase, apparemment. Le professeur, poussé à bout par le manque d'attention flagrant du jeune homme et l'insolence de la jeune fille, explosa : « Stay focus, or you can just GET OUT of this class. The two of you. »

Elle haussa les épaules. Se faire virer de cours était le cadet de ses soucis. Et puis, c'est vrai qu'en regardant par la fenêtre, on se rendait compte qu'il faisait plutôt un temps magnifique. Un temps à être dehors, plutôt qu'à discuter de météo en anglais. En y réfléchissant, elle arrivait pas à déterminer si oui ou non, elle avait fait exprès de provoquer le prof, même si provoquer était un peu un réflexe chez elle. De toutes façons, tôt ou tard, elle se serait faite expulser.

Ramassant ses affaires, elle sortit de la salle sans un regard en arrière. Elle tint la porte à l'autre garçon et avant de la refermer, elle ne put s'empêcher de lancer : « Anyway, the weather is too good for me to stay one more minute in this classroom. If you would excuse myself. »
Elle fit une petite révérence et ferma la porte. En essayant de pas la claquer. Elle aimait bien les sorties théâtrales, mais faut pas trop en faire non plus. Et puis elle se tourna vers le roux.

« Désolée pour ta sculpture, c'est dommage, toi qui avais presque trouvé une utilité à ces cours ... »

Un éclat de rire fusa, naturel, joyeux, presque décalé au vu de la situation. Est-ce qu'elle se moquait ? Oui. Est-ce qu'il le prendrait mal ? Peut-être.
Elle-même n'avait aucune intention de blesser qui que ce soit, et si cela avait été le cas,
elle aurait plutôt visé le prof. Mais le garçon n'avait pas l'air autant susceptible. En tous cas s'il l'était elle serait bientôt fixée.
Isalia (c) 16
avatar
Nombre de messages : 12
Nombre de messages RP : 2
Date d'inscription : 24/05/2017
Localisation : Chambre 7A, ou à zoner
membre
Lun 29 Mai 2017 - 23:13

Rammstein#Loreleï
#Jadran
« What he says ? »Jadran regardait le professeur s'embrouiller dans son cours, transpirer et souffler comme un bœuf alors que la plupart des élèves étaient absorbés par des conversations autrement plus passionnantes sur le temps extérieur. Et quel temps ! Avec un ciel aussi bleu, il aurait pu courir nu en agitant les bras, dans le parc d'à côté, mais il se retrouvait bloqué ici, par un cours d'anglais. De. L'anglais.

D'un mouvement, il loucha sur le téléphone de sa voisine, affichant en gros qu'il leur restait beaucoup trop de temps à s'ennuyer. Un soupir lui échappa, sonore, faisant retourner quelques têtes dont celle du bœuf qui le fusilla du regard. Un sourire mesquin étira ses lèvres, quand une mèche incandescente retomba sur son front et devant sa vision. Une idée germa dans son esprit, et d'expérience, il savait que les conséquences seraient compliquées. Pas désastreuses, mais ennuyantes. N'avait-il pas grandi depuis le lycée ? La réponse fut évidente : non.

D'un mouvement ample, il rassembla ses cahiers et les empila ; il défiait les lois de la physique, tant le château qu'il construisait était bancal, comme les chaises de cette classe. Plus le château devenait haut, plus il souriait, fier de lui, tandis que le prof commençait sérieusement à enrager. Il s'en prit d'ailleurs à une élève, celle qui lui avait permis de connaître l'heure ; pourtant, elle ne se démontait pas. Pire encore, elle provoquait.
Il leva enfin ses émeraudes vers la jeune fille, qui, tout à coup, venait de piquer sa curiosité. Elle fit un geste de la main, trop brusque pour ce château déjà sur le point de s'écrouler. Les fondations cédèrent, se toit s'affaissa, et l'illustre bâtiment se retrouva renversé, lui arrachant au passage un joyeux « Non ! ». Mais c'était trop tard, la bâtisse et ses habitants ne pouvaient plus être sauvés.

- ... GET OUT...

Ce furent les seul mots qui intéressèrent Jadran, dont le fou rire tordait ses entrailles devant la mine courroucée du pauvre professeur. Et plus il s'énervait, plus le rouquin riait à en avoir mal aux côtes.
Il finit par rassembler ses cahiers, dont plusieurs trônaient fièrement sur le sol, avant de les fourrer dans son sac et de jeter ce-dernier sur son épaule.

La chaise grinça sur le sol, il arrangea son cuir pour en sortir un paquet de cigarettes d'une poche. Un dernier signe de tête pour l'enseignant alors qu'un tube cancérigène prenait place entre ses lèvres, et il sortit de la salle d'un air triomphant. Ses rangers martelaient le sol à un rythme régulier, il remercia sa collègue d'expulsion, et d'un mouvement maîtrisé, il ouvrit son zippo pour allumer la cigarette.

- Désolée pour ta sculpture, c'est dommage, toi qui avais presque trouvé une utilité à ces cours…

Ses épaules se soulevèrent dans un geste nonchalant tandis que ses lèvres s'étiraient dans un sourire amusé, ses émeraudes s'illuminant au passage quand il entendit le rire clair de la jeune fille. Il lui en fallait bien plus pour se vexer, et la présence de cette fille avait été une bénédiction pour lui permettre d'échapper à cette torture.

- T'aurais du y aller plus fort, histoire d'assommer le mec devant moi. Peut-être même que ça l'aurait fait péter.

Et comme un gosse, le fou rire le reprit, plus intense encore, à l'idée d'entendre quelqu'un péter dans ce pays où tout manquement était presque aussi mal vu qu'un assassinat. Il prit rapidement le chemin la sortie du bâtiment, histoire de ne pas avoir de problème avec la cigarette au bec. Rebelle oui, mais pas inconscient.

- Je m'appelle Jadran.

Puisqu'ils étaient dans la même galère, autant qu'ils passent un peu de temps ensemble avant le prochain cours -qui serait certainement aussi inintéressant que celui-ci. Il fouilla dans sa poche pour soupeser les pièces qui s'entrechoquaient, voulant estimer leur nombre et par conséquent, la qualité de sa richesse. Passant une main dans sa tignasse de feu, il remit à sa place une mèche pour éviter qu'elle ne flambe avec la cigarette.

- Ca te dit de boire un verre ? Une thé, un café, un chocolat ? Ou même un coca, j'suis assez riche pour ça.


© 2981 12289 0
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Mar 30 Mai 2017 - 12:04
"What he says ?"

Jadran & Loreleï

« T'aurais du y aller plus fort, histoire d'assommer le mec devant moi. Peut-être même que ça l'aurait fait péter. »

Ses épaules tressautèrent alors qu'elle pouffait. Le rire étant la maladie la plus contagieuse au monde, elle ne tarda pas à rejoindre le garçon dans son fou rire (oui, ça fait bien deux fois le mot rire dans une même phrase ET ALORS HEIN èé). Est-ce qu'elle riait vraiment pour ça ? Oui. Et elle s'en foutait comme des sous-vêtements de son prof d'anglais. Puis il faut avouer que la scène aurait été assez cocasse, mine de rien.

« Je m'appelle Jadran. »

Alors qu'ils se dirigeaient vers la sortie du bâtiment, le garçon avait pris une cigarette qu'il coinça entre ses lèvres. Loreleï sentit un sourire se dessiner sur les siennes. Ils avaient vraiment l'air de deux clichés d'étudiants je-m'en-foutiste et rebelles, se faisant un plaisir de sécher les cours. Alors qu'ils se connaissaient à peine ... La magie de la fac.

« Joli prénom. Moi c'est Loreleï. »

Il se retrouvèrent dehors, et la jeune fille mit quelques secondes à s'habituer au changement de température et de luminosité. Elle adressa un grand sourire au soleil, qui les accueillit avec une chaleur et une lumière contrastant avec l'ambiance sombre et fraîche qu'ils venaient de quitter.

« Ça te dit de boire un verre ? Une thé, un café, un chocolat ? Ou même un coca, j'suis assez riche pour ça. »

Elle se tourna vers lui, ses yeux brillant d'un mélange d'étonnement et d'enthousiasme. Elle répliqua simplement « Franchement ouais. » L'idée de se poser en terrasse par un temps pareil alors qu'ils auraient pu être enfermés dans une salle de classe à regarder un prof bafouiller - pendant que les auréoles sous ses aisselles s'agrandissaient - était plus que séduisante. Et puis, elle appréciait déjà la compagnie du garçon, Jadran étant sympa et surtout pourvu d'humour ... Un trait de caractère essentiel selon Loreleï.

« Y'a un bar étudiant pas loin, les bubble tea sont pas cher et pas dégueu, quoi que des fois on y retrouve des boules gélatineuses, j'sais pas c'que t'en pense, mais moi j'trouve ça douteux ... ça te va ? »
Isalia (c) 16
Contenu sponsorisé
"What he says ?" [Jadran&Loreleï]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Amai Gakuen  ::  :: RPs 2017-
Sauter vers: